Foire aux questions

Voici quelques réponses à des questions qui nous sont régulièrement posées et des remarques qui reviennent parfois. Nous espérons qu’elles vous renseigneront sur le fonctionnement du théâtre. Nous sommes à votre disposition pour compléter.

Peut-on échanger ses places ? C’est quoi le Joker de l’abonnement ?

Le THV ne rembourse pas les places mais vous permet de les échanger contre d’autres places, dans la limite des places disponibles. Si en début de saison, vous hésitez ou n’êtes pas sûr-e-s de votre agenda, vous pouvez prendre un, deux ou trois jokers dans votre abonnement et les échanger en cours de saison contre le spectacle de votre choix, toujours dans la limite des places disponibles.

Pourquoi certains spectacles sont placés et d’autres non ? Pourquoi les spectacles ne sont-ils pas tous placés ?

La salle du THV a comme particularité d’être relativement petite (347 places au maximum), dans une relation très proche avec la scène. Et pour qui s’est déjà placé un peu partout dans la salle, il est reconnu qu’on y est bien placé partout (sauf cas particulier, mais dans ce cas nous invalidons des fauteuils). Pour répondre à la demande d’une partie des spectateurs, nous faisons le choix de placer certains spectacles. Ces spectacles placés le sont aussi souvent pour des raisons d’affluence. Le placement permet une entrée en salle plus rapide quand la salle est pleine. Parfois nous ne pouvons pas placer les spectacles car nous ne connaissons pas, au moment de l’ouverture de la billetterie, les impératifs techniques du spectacle et s’il faudra un grand, un petit ou un moyen plateau, si des places seront à invalider. Les besoins techniques de certains spectacles ne permettent pas le placement : spectacle sur le plateau, dispositif scénique ou scénographique particulière…

Bref, la décision de placer ou non un spectacle est le résultat d’un subtil mélange de plusieurs raisons.

Pourquoi les bords de scène ont-ils lieu dans le hall et pas dans la salle ? Pourquoi n’ont-ils pas lieu immédiatement après le spectacle ?

Les bords de scène ont lieu dans le hall pour permettre aux équipes techniques de commencer le démontage du spectacle dès la fin de celui-ci. Souvent, ce démontage se poursuit tard dans la nuit. Autant l’entamer le plus rapidement possible pour permettre aux techniciens de se reposer après. Et il nous faut parfois attendre un peu dans le hall avant de voir arriver les artistes. N’oublions pas qu’ils sortent de scène et qu’ils ont le droit de boire un coup, de débriefer un tout petit peu voire de prendre une douche avant de nous rejoindre dans le hall.

Pourquoi imprimez-vous une feuille de salle ? À quoi ça sert ? Pourquoi n’y en a-t-il pas toujours assez ?

Nous faisons le choix d’imprimer une feuille de salle. Nous réfléchissons à une déclinaison numérique moins papivore mais nous n’avons pas encore trouvé de bonne solution. Pour limiter le gaspillage, nous n’en imprimons que les 2/3 du nombre de spectateurs prévus dans la salle, un peu plus pour les soirées théâtre car les spectateurs en sont plus demandeurs, un peu moins pour les soirées famille et jeune public car alors 1 par groupe suffit.

La feuille de salle nous permet de faire figurer les mentions obligatoires des spectacles que nous n’avons pas toujours la place de mettre dans la plaquette de saison : distribution exhaustives des équipes artistiques et administratives, producteurs, coproducteurs, soutiens divers… Elle nous permet aussi d’y faire mention de la tenue d’un bord de scène et de communiquer sur les spectacles à venir. Mais surtout, nous vous y livrons des informations « autour » des spectacles : aucun « spoiler » dans la feuille de salle, mais de quoi réfléchir sur et autour du spectacle, de quoi alimenter la machine à réfléchir et à rêver : un extrait du texte, les réflexions du metteur en scène ou du scénographe, une citation, un plan technique qui dévoile la complexité de la machinerie… Elle se décline avec un feuillet pour les enfants lors des spectacles jeune-public avec des informations adaptées à l’âge des petits spectateurs. Elle est conçue par nous, puis imprimée et pliée avec amour, à la main, chaque soir. Avec une moyenne de 200 feuilles par soir et 45 spectacles environ par an…faites le calcul…

Pourquoi les portes s’ouvrent à des heures différentes, et parfois tardives, avant le spectacle ?

L’heure d’ouverture des portes est liée directement au spectacle que l’on accueille et aux besoins de la représentation.  Parfois, elle exige une préparation de toute dernière minute,  parfois les spectateurs doivent entrer tous en même temps, en un minimum de temps, parfois, les portes sont ouvertes dès 20h10 et les spectateurs peuvent arriver au compte-goutte, parfois un souci de dernière minute nous contraint à attendre encore un peu avant de vous faire entrer… Chaque soir est une nouvelle aventure.

Pourquoi ne faites-vous pas venir « …  *» ? *nom d’artiste à la renommée internationale.
Comment sont faits les choix de programmation ?

Une programmation, au-delà de choix  artistiques, est aussi la recherche d’un équilibre pour plaire aux spectateurs, pour soutenir les artistes, notamment locaux, pour accompagner l’émergence et pour garder une cohérence économique. Faire venir un artiste connu coûte cher, parfois très cher. Or le théâtre est petit et les places sont vendues peu cher (8€ de prix d’achat en moyenne). Faire venir une « vedette » n’est pas tenable financièrement et cela générerait une énorme frustration quant au remplissage beaucoup trop rapide de la salle.

Qu’est ce qui justifie un tel écart de prix entre les spectacles hors abonnements et les spectacles dans les abonnements ?

Les abonnements sont un appui solide et un acte de confiance envers le théâtre. Leurs prix très attractifs sont faits pour encourager l’abonnement, pour remercier ceux qui s’abonnent et pour permettre au plus grand nombre de pouvoir voir plusieurs spectacles dans l’année sans se ruiner.

Ça manque de place pour les jambes entre les sièges.

Le charme de l’ancien… C’est encore plus vrai pour les spectateurs dotés de longues jambes. Malheureusement, on ne peut rien faire sinon vous conseiller de prendre vos places sur les rangs A ou F, ou en bord de rangée. A leur décharge, ces sièges sont un modèle unique, conçu spécifiquement pour le THV (c’est d’ailleurs leur nom) et ils sont beaucoup plus moelleux que la plupart des sièges de théâtre.

Certains spectacles sont complets trop vite.

C’est vrai, c’est la rançon du succès. Il faut dire aussi que la salle est petite (347 places à son maximum). Pour les spectacles de certains artistes (ceux que l’on appelle les « têtes d’affiches » et dont la renommée n’est plus à faire), il vaut effectivement mieux s’y prendre très tôt. Cependant, le THV est un théâtre de découvertes qui donne sa chance à des artistes moins connus du grand public et qui encourage les spectateurs à tenter de nouvelles expériences. Laissez-vous guider, porter et tentez votre chance avec un artiste que vous ne connaissez pas. Vous serez sans doute tout aussi charmé et ravi de votre soirée.